Ressource électricité

Quel sera le prix du TRV Électricité en 2024 ?

La fin progressive des aides destinées aux entreprises fait craindre une augmentation de la facture d’électricité du côté des professionnels. Ce Tarif Réglementé de Vente, réservé aux professionnels avec un profil particulier compteur C5, permet de limiter les augmentations du kWh d’électricité. Même si on sera vraiment fixé fin 2023, certaines déclarations laissent à penser que la hausse devrait être limitée à 10 % en 2024.

ampoule economie energie
1

Quels sont les professionnels qui ont droit aux TRV électricité ?

Seules les entreprises avec un compteur C5 (puissance inférieure à 36 kVA ou ancien tarif bleu) ont droit de souscrire un contrat TRV auprès d’un fournisseur historique. Ces professionnels éligibles doivent remplir les critères suivants :

  • Employer moins de 10 salariés ou équivalent temps plein
  • Présenter un CA, recette, ou un total bilan annuel inférieur à 2 millions d’euros
  • Les prix de l'électricité sur le marché au comptant
  • Les propriétaires uniques d’un immeuble à usage d’habitation et syndicats de copropriétaires

Le Tarif Jaune et le Tarif Vert (puissances supérieures à 36 kVA) qui complétaient la gamme des TRV avec le tarif Bleu ont quant à eux disparu depuis le 31 décembre 2015
Rappelons que les tarifs réglementés de vente sur le gaz ont disparu depuis le 1er juillet 2023 pour l’ensemble des professionnels.

2

Comment est calculé le TRV électricité ?

Le tarif réglementé de vente est un contrat proposé exclusivement par EDF ou les ELD. Son prix est fixé par les pouvoirs publics sur recommandation de la CRE, et ce, une à deux fois par an. Le montant du TRV électricité est calculé en fonction de différents facteurs :

  • Le coût de l’Arenh et des prix de gros
  • Les garanties de capacité (complément de fourniture)
  • Les coûts de production, de stockage, d’approvisionnement et de commercialisation de l’électricité
  • Le TURPE (coût d’acheminement)
  • Les taxes (accise sur l'électricité ou CSPE, TVA et CTA)
3

Vers un maintien du bouclier tarifaire pour contenir les prix ?

En septembre dernier, une première hausse de 10 à 20 %, basée sur un calcul théorique, a dans un premier temps été annoncée par la présidente de la Commission de Régulation de l’Énergie, Emmanuelle Wargon (estimation qui avait d’ailleurs rapidement été corrigée par la CRE elle-même pour la réduire à 10 %...). Annonce rapidement rectifiée par Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie qui prévoit une hausse pour 2024 ne dépassant les 10 %.

L’avenir nous dira rapidement quel sera le tarif exact du prochain TRV électricité, car il est trop tôt pour se prononcer. Gardons à l’esprit que c’est bien le gouvernement qui décide du prix final. En effet, en s’appuyant sur le bouclier tarifaire, le gouvernement n’avait pas suivi les propositions de la CRE qui avait alors calculé une hausse théorique de 99 % pour 2023. L’exécutif avait contenu la hausse à 15 % en février et 10 % en août (contre 75 % recommandés par la CRE) en prenant en charge les surcoûts.

Des questions en suspens…

Nous ne sommes actuellement pas plus avancés puisque nous ne connaîtrons pas le prix du kWh d’électricité au TRV avant la fin de l’année 2023 voire début février 2024. En effet, la CRE vient tout juste de lancer le 17 novembre dernier, une consultation publique sur la méthode de calcul du TRV électricité 2024 car elle estime que les offres Heures Pleines/Heures Creuses sont devenues moins attractives pour les consommateurs.

Ensuite, nous ne savons pas non plus dans quelle mesure le gouvernement français va poursuivre le gel des prix en utilisant le bouclier tarifaire.

Et enfin nous ne connaissons pas encore les conséquences du conflit au Proche-Orient sur les prix du pétrole et du gaz qui servent à produire de l’électricité et au maintien de l’équilibre de la production.