Comment est structuré le prix de l’électricité sur le marché de gros ?

Lucas Grandperrin
Lucas Grandperrin
Publié le
12/4/2024
Modifié le
12/4/2024
Temps de lecture : 5 mn

Table des matières

analyse d'un graphique

Connaître les rouages qui structurent les prix de l’électricité sur le marché de gros est indispensable. Sans ces connaissances essentielles, il est difficile de réaliser une veille de marché efficace et ainsi négocier les meilleurs prix de son contrat d’énergie. Certains phénomènes naturels et événements géopolitiques agitent les molécules au point de faire grimper le coûts à des niveaux historiques. Mais comment le prix de l‘énergie est-il façonné ? Nos courtiers en énergie partagent leur expertise et vous présentent les fondamentaux qu’il faut absolument connaître pour comprendre l’élaboration des tarifs de l'électricité sur les marchés de gros.

Le marché de gros de l’électricité

Une partie de l’électricité consommée est directement livrée aux consommateurs. En effet, lorsqu’un fournisseur est également producteur comme EDF par exemple, il livre directement l’énergie à son client final via le réseau de transport et de distribution. Si le fournisseur n'est pas producteur, il doit directement sourcer sa part de fourniture sur le marché de gros. 


Mais comme tout ce qui est à vendre, l’électricité est aussi négociée, achetée et vendue sur des places de marché de gros avant d’être livrée au client final quel qu’il soit (fournisseurs, particuliers et entreprises). Son prix est donc influencé par de nombreux facteurs, et ce, à très court terme (produit spot) et à court, moyen et long terme (les produits à terme ou futurs). 

Quelle est la différence entre un produit Spot et un produit à terme ?

Deux mécanismes d’achat sont principalement utilisés sur les marchés de gros de l’électricité. La différence entre “spot” et “à terme” est au niveau du délai de livraison et de l’achat.


Un prix Spot ou produit Spot

Il concerne un achat de quantité d’électricité acheté le jour même  pour une livraison à très court terme, le jour même (infrajournalier) ou le lendemain (journalier). Les prix à court terme sont hautement volatils en raison de plusieurs facteurs et notamment la difficulté de stockage de l’électricité à grande échelle et de l’équilibre entre l’offre et la demande. En effet, les conditions climatiques ou des incidents imprévus peuvent affecter la production.


Un produit à terme ou prix à terme 

Il s’agit d’un accord contractuel entre deux parties pour acheter de l’électricité à une date ultérieure prédéfinie et à un prix fixé à l’avance. Un produit à terme, comme les prix peakload et baseload, est plus rassurant pour un acheteur. Il est fixe sur une plus longue période sans subir les fluctuations de prix potentielles. Cependant, il existe un risque de spéculation sur ces fluctuations.

La loi de l’offre et de la demande

Ce principe est à la base de tous les échanges commerciaux. Le principe est simple : Lorsque que des producteurs mettent en vente une quantité d’électricité équivalente à la demande des consommateurs, aucune pression n’est exercée sur le marché. Dans cette situation, les fournisseurs et les demandeurs trouvent un accord rapide. On est en présence d’un “prix d’équilibre”.

En revanche, lorsque la demande excède l’offre, cela a tendance à entraîner une hausse des prix. Cette hausse peut être aussi bien courte que durable, selon la période d’ajustement de l’offre. Lorsqu’il existe un déséquilibre entre l’offre et la demande, cela crée une instabilité des marchés appelée la volatilité. De plus, l’électricité à cette particularité de ne pas se stocker. Il faut que les échanges puissent garantir un équilibre des réseaux et éviter les black-out.

Qu’est-ce qui influence les prix de l’électricité ?

Différents facteurs peuvent influer directement sur le prix de l’électricité. Le lieu de production de l’énergie électrique peut être affecté par des incidents susceptibles d'impacter les prix. Une centrale peut par exemple subir des pannes, des opérations de maintenance  ou encore des grèves du personnel. Mais d’autres facteurs extérieurs pèsent aussi fortement sur les tarifs de l’électricité. 

Les coûts des matières premières

Le coût des matières premières est le principal variateur du prix du MWh. En effet, la fabrication d’électricité nécessite obligatoirement une source extérieure puisqu’elle n’est pas une matière première. En dehors des énergies naturelles ou renouvelables comme l’eau (hydroélectricité), le soleil (photovoltaïque) et le vent (éolien), l’électricité est créée par des générateurs entraînés par des turbines.

On comprend facilement que pour produire de l'électricité, on a besoin d’une autre source d’énergie. Et comme les principales sources sont des matières premières très prisées, les coûts de production sont instantanément élevés. On utilise du pétrole, du gaz naturel ou du charbon. L’uranium quant à lui est utilisé pour faire fonctionner les centrales nucléaires. Lorsque le prix sur les marchés de gros d’une de ces matières (aussi appelée “driver”) s’envole, et bien le surcoût est directement répercuté sur le tarif de l’électricité.

Prix de l’électricité et géopolitique

On a récemment rencontré ce problème à la suite du conflit entre russes et ukrainiens. Les répercussions sur l'approvisionnement en gaz naturel et indirectement sur l’électricité ont été immédiates. Les conséquences ont même été fatales pour de nombreux professionnels et entreprises ; créant même de sévères difficultés au niveau de certains États de l'Union Européenne notamment.

Cette réaction en chaîne a remis en cause de nombreux échanges commerciaux puisque l’Europe a dû faire appel massivement au GNL pour remplacer partiellement le gaz russe.

Prix de l’électricité et phénomènes météorologiques

Sujet redondant et souvent synonyme de “plus rien à dire”, la météo est cependant un facteur très influent du prix de l’électricité. Les conditions météorologiques et climatiques comme les vagues de chaleur liée au réchauffement climatique récemment rencontrées affectent directement la demande mais aussi la production d'électricité. Si la demande est impactée, les prix le sont aussi…

Les saisons sont même plus au moins propice à l’achat d’énergie sur le marché de gros. En effet, l’hiver est appelée saison de chauffe et la demande d'énergie liée au chauffage tend un peu plus les marchés. Il est même bon d’anticiper ses achats afin de ne pas subir de hausse saisonnière trop forte !

Comment les prix ont évolué entre 2021 et 2023 ?

Le début des années 2020 a été particulièrement critique au niveau des  marchés de l’énergie et de l’électricité en particulier. En effet, à peine étions-nous sortis de la crise liée à la pandémie de Covid-19 avec ses conséquences (chute des prix de l’électricité dûe à un fort ralentissement économique mondial) que le conflit entre la Russie et l’Ukraine s’est propagé sur tous les marchés de l’énergie.


Cet événement a fait exploser les prix du gaz naturel (340 €/MWh en août 2022) emportant dans son sillage  les prix de l’électricité (1 000 € le MWh CAL23 en août 2022). Le manque de disponibilité du gaz russe suite à des décisions politiques (fermeture de Nord Stream 2, fermeture temporaire de Nord Stream pour cause de travaux d’entretien et tarissement de l’offre russe) a fait s’envoler les prix du gaz naturel sur le marché et cela s’est répercuté directement sur celui de l’électricité.

Quid de l’électricité verte ou biosourcée ?

Les prix des offres d'électricité vertes proposées par les fournisseurs ne sont pas directement dépendants des prix de marché de gros. Le source d’énergie de production étant naturelle, elle ne coûte rien. En effet, le vent et le soleil sont gratuits. Seul le coût des installations de production et de transport sont onéreux et interfère dans la rentabilité immédiate des sources vertes non polluantes. De plus, la disponibilité étant liée à des phénomènes majoritairement incontrôlables, elle en devient vecteur de fragilité et de variation des coûts de l’électricité verte.

Vous souhaitez faire un point sur vos contrats d’énergie et connaître les bons moments pour renégocier vos contrats d’électricité et de gaz naturel ? Contactez nos courtiers en énergie du Lab’ des Énergies. Nous vous apporterons une réponse sur vos possibilités d’économie sous 48h.

bannière commerciale
Recevez un rapport de marché hebdomadaire.

Abonnez-vous pour recevoir chaque semaine notre rapport de marché.