Salaire : combien gagne un courtier en énergie?

Quentin Rigal
Quentin Rigal
Publié le
13/5/2024
Modifié le
24/4/2024
Temps de lecture : 5 minutes

Table des matières

illustration salaire courtier energie

D’après une étude de LinkedIn Actualités, le métier de courtier en énergie fait partie des 25 métiers en croissance en 2024. Cette augmentation de la demande est une conséquence directe de la crise énergétique qui a impacté les professionnels et les particuliers ces dernières années.

À l'instar des courtier en crédit, en assurance ou en prêt immobilier, la mission du courtier en énergie est d'accompagner ses clients vers une meilleure compréhension d'un marché opaque.

Le métier de courtier consiste à assister les particuliers ou les professionnels dans la recherche de la meilleure offre d'électricité et de gaz naturel. Pour cela, le courtier en énergie va réaliser un appel d'offres auprès de ses fournisseurs partenaires pour proposer les meilleurs prix à ses clients.

Combien gagne un courtier en énergie ? rémunération, primes

La rémunération d’un courtier en énergie varie selon qu'il soit salarié au sein d’une société de courtage en énergie ou qu’il exerce son activité en tant qu’indépendant. Cependant, il sera toujours rémunéré par les fournisseurs d'énergie sous un modèle d'apporteur d'affaires.

Combien gagne un courtier en énergie salarié ? 

En France, le salaire d’un courtier en énergie varie en fonction de plusieurs critères :

  • type de clients professionnels : TPE, PME, grandes entreprises, industries…
  • taille et zone géographique de son entreprise,
  • nombre d’années d’expérience,
  • nature du contrat : temps plein, temps partiel, alternance, stage professionnel…

Il n'existe pas de réel études supérieures pour devenir courtier en énergie, le niveau d'étude n'impact par le salaire d'un courtier en énergie.

Quel est le montant du salaire fixe d’un courtier en énergie salarié ?

salaire courtier energie

Au début de sa carrière, le courtier en énergie peut toucher un salaire compris entre 2.000€ brut par mois (1.560€ net) et 2.300€ brut par mois (1.800€ net).

Avec l’expérience, son salaire se situe davantage entre 2.600€ brut par mois (2.040€ net) et 3.600€ brut par mois (2.510€ net).

Le courtier en énergie senior perçoit un salaire de 48.000€ brut annuels (3.140€ net par mois), notamment si sa clientèle est essentiellement constituée de grands comptes ou s’il a su gagner la confiance de grands consommateurs.

Comment sont calculées les primes d’un courtier en énergie salarié ?

En plus du salaire mensuel fixe, le courtier en énergie perçoit une rémunération variable.

Dans les cabinets de courtage en énergie de taille moyenne, le courtier en énergie perçoit des primes liées à ses performances commerciales. Ces primes correspondent à un pourcentage généralement compris entre 5 et 15% du montant de la commission versée par le fournisseur d’électricité ou de gaz naturel au cabinet.

Au sein des cabinets de courtage en énergie de grande taille, le courtier en énergie perçoit généralement des primes moins élevées indexées sur le volume d’électricité et de gaz naturel vendu au cours du mois précédent.

Quels sont les avantages économiques et sociaux auxquels peut prétendre un courtier en énergie salarié ?

En fonction de la politique RH de la société qu’il rejoint, le courtier en énergie peut également profiter d’avantages économiques et sociaux :

  • mutuelle santé familiale,
  • participation et intéressement aux bénéfices de l’entreprise,
  • prime de garde pour les enfants,
  • remboursement des frais de transport,
  • titres restaurant, etc.

Combien gagne un courtier en énergie indépendant ? 

Après quelques années d'expérience en entreprise, le courtier en énergie peut décider de lancer son activité pour devenir courtier en énergie indépendant.

La rémunération d’un courtier en énergie indépendant varie en fonction de son portefeuille client, du montant de ses charges et des tarifs qu'il applique.

Certains ne parviennent pas à se rendre suffisamment visibles pour décrocher des contrats tandis que d’autres arrivent à se dégager un Chiffre d’Affaires (CA) de plus de 10.000€ par mois.

Pour calculer le salaire mensuel d’un courtier en énergie, il faut soustraire les frais de fonctionnement, les prélèvements sociaux, ses cotisations, taxes et impôts de son CA. Ces éléments peuvent varier en fonction de la forme juridique de son entreprise auprès du registre du Commerce et des Sociétés (RSC) :

  • Micro-entreprise,
  • Entreprise Individuelle (EI),
  • EURL,
  • SASU,
  • SAS ou SARL (s’il souhaite s’associer)

Cependant, il peut déduire les charges suivantes de ses impôts :

  • assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP),
  • petit équipement : smartphone, mobilier de bureau, …
  • frais de véhicule,
  • frais de repas, etc.

Quelles sont les évolutions professionnelles d’un courtier en énergie ?

Les évolutions de carrière d’un Courtier en Energie - Salarié

Après quelques années au sein d’une même société, le courtier en énergie peut choisir d'évoluer en interne ou d’ouvrir son propre cabinet de courtage en énergie.

Promotion en interne

Tout au long de sa carrière en entreprise, le rôle du courtier en énergie peut évoluer au sein de la société qui l’emploie. Le courtier en énergie peut ainsi gagner en responsabilités et en salaire.

Il peut être affecté à un secteur géographique plus important ou passer d’une clientèle de PME/TPE à un portefeuille de grands consommateurs.

Avec de l'expérience dans le métier, il accède aussi à des postes de management comme responsable commercial, responsable pricing ou chef de marché.

En fin de carrière, si l’opportunité se présente dans sa société, il peut très bien devenir directeur commercial.

Ouverture d’une agence indépendante

Aussi, le courtier peut également décider d’ouvrir son cabinet de courtage : il choisit alors sa clientèle et son secteur de prédilection.

Pour exercer en tant qu’indépendant, il doit contractualiser avec un cabinet de courtage en énergie bénéficiant de partenariats établis avec un réseau de fournisseurs d’électricité et de gaz naturel. 

Les évolutions de carrière d’un Courtier en énergie -  Indépendant

Le courtier peut choisir de se spécialiser sur un secteur spécifique comme l’industrie, l’agriculture, ou l’habitat collectif. Cette spécialisation peut lui permettre de devenir un expert recherché dans son domaine.

Le courtier en énergie indépendant peut choisir de développer son cabinet en recrutant des collaborateurs. Il prendra en charge leur formation et il leur assurera un salaire et des primes en fonction de leurs performances commerciales.

Avec une expertise approfondie dans le domaine de l'énergie, un courtier en énergie indépendant peut également devenir formateur, et partager ses connaissances avec les professionnels qui souhaiteraient se former aux marchés de l’énergie.

bannière courtier independant
Recevez un rapport de marché hebdomadaire.

Abonnez-vous pour recevoir chaque semaine notre rapport de marché.