Comment établir une bonne stratégie d'achat d'électricité pour son entreprise ?

Guillaume Bauza
Guillaume Bauza
Publié le
24/5/2024
Modifié le
24/5/2024
Temps de lecture : 5 mn

Table des matières

ampoule éclairée

Élaborer une stratégie d'achat d'électricité efficiente pour une entreprise nécessite une approche méthodique et technique. Cette démarche est indispensable pour un professionnel qui souhaite optimiser ses coûts énergétiques et garantir un approvisionnement fiable. Voici nos conseils pour élaborer une stratégie d'achat d'électricité appropriée et rentable.

Identifier les besoins de l’entreprise

Avant de mettre en place une stratégie d'achat d’électricité, il est impératif de comprendre les besoins énergétiques spécifiques à l'entreprise. Analysez les données historiques de consommation, identifiez les pics de demande, et anticipez la dynamique des volumes de production, les investissements technologiques qui influencent l’utilisation de l'électricité.


Cette analyse détaillée permet de déterminer la quantité d'électricité qui vous est nécessaire.

Audit de son contrat et de ses factures

Contrôler l’existant permet d’établir un état des lieux de la situation contractuelle et comptable. Il devient ainsi plus simple de se projeter sur ses futurs objectifs (son prévisionnel) et de mettre en place une stratégie d’achat d'électricité adaptée.

L’identification des clauses tarifaires souhaitées, des conditions de renouvellement et des coûts annexes comme le coût de capacité, des certificats d’économies d’énergies ou encore la méthode de calcul retenue en cas d’écrêtement ARENH, sert à identifier les bons indicateurs qui serviront à saisir les meilleures opportunités qui sont à la base d’une bonne stratégie d’achat d'électricité.

Les points stratégiques d’une facture d’électricité

Déterminer son mode de consommation

En analysant en détail la consommation d’électricité de l’entreprise, il devient plus simple d’établir un profil précis de son usage tout au long de l’année. Cet “électrogramme” de votre activité permettra notamment de vérifier l’adéquation de votre profil horosaisonnier et de votre version d’utilisation.

Les scénarios sont nombreux, mais une entreprise pourra ainsi adapter sa stratégie à son mode de consommation en demandant un contrat avec, notamment, ses puissances souscrites optimisées.

L’horosaisonnalité

L’objectif est de tirer profit de cette horosaisonnalité. Il peut être effectivement stratégique de souscrire un contrat avec un tarif différent selon les plages horaires.

Pour les entreprises ayant des compteurs avec une puissance souscrite supérieure à 36 kVA, on distingue deux périodes tarifaires : 

  • Les heures “Hiver” du 1er novembre au 31 mars inclus. Les heures de pointe (PP1), déterminées par RTE, apparaissent de décembre à février, et ce, 2 heures entre 8h et midi et 2 heures entre 17h et 21h.
  • Les heures “Été” du 1er avril au 31 octobre inclus.
  • Les heures creuses sont étalées de 21h30 à 7h30 sauf le dimanche qui est exclusivement consacré au régime “Heures Creuses".

Pour les profils en Basse Tension (BT), les périodes tarifaires sont les mêmes que les profils Haute Tension (HT). En revanche, les heures creuses sont comprises entre 12 et 16h et de 21h30 à 7h30.

La version d’utilisation

Selon le type de raccordement au réseau électrique, les entreprises sont soumises à différentes options tarifaires, nommées “Formule Tarifaire d’Acheminement” (FTA), liées à la composante de soutirage. Elles sont directement intégrées au TURPE 6 (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité).

Pour les entreprises raccordées en HTA (1kV-50kV) : 

  • Courte Utilisation avec Pointe fixe
  • Longue Utilisation avec Pointe fixe
  • Courte Utilisation avec Pointe mobile
  • Longue Utilisation avec Pointe mobile

Pour les entreprises raccordées en BT > 36 kVA

  • Courte Utilisation
  • Longue Utilisation


Pour les entreprises raccordées en BT < ou égale 36 kVA

  • Courte Utilisation
  • Moyenne utilisation avec différenciation Heures Pleines/Heures Creuses
  • Longue Utilisation

Pour qu’une stratégie soit performante et pertinente, assurez-vous que ces contrats reflètent les besoins spécifiques de l'entreprise en termes de volume, de flexibilité et de tarification. Intégrez les clauses permettant d'ajuster les quantités livrées en fonction des fluctuations de votre demande ou des changements dans les activités de l'entreprise.

Garder le contrôle sur son budget

La stratégie élaborée doit être adaptée à son profil de consommation actuel mais aussi futur. Il faut garder comme objectif principal, l’équilibre entre le budget électricité de l’entreprise et le temps consacré à la recherche et à la mise en place d’une stratégie énergétique.

Si l’entreprise consacre un budget conséquent à l’électricité, il lui faudra consacrer des ressources en interne afin d’optimiser ses achats et son budget ou missionner un acheteur externe. Visibilité, compétitivité et flexibilité doivent être les maîtres-mots de vos objectifs.

Gérer son budget passe inévitablement par la gestion de son énergie en mettant en place des outils avancés pour surveiller en temps réel la consommation d'électricité de votre entreprise.


Ce management de l’énergie vous permettra d’identifier les opportunités d'efficacité énergétique et d’anticiper les besoins de charge de votre système électrique. Une stratégie axée sur la gestion proactive de votre consommation contribue à réduire les coûts globaux.

Lancer un appel d’offres ciblé

Une bonne stratégie passe par un appel d’offres réalisé en fonction de la typologie de vos sites. Un profil C2 n’aura pas les mêmes besoins qu’un profil C5, tout comme un profil estival n’aura pas les mêmes besoins qu’un profil hivernal. Le secteur d’activité compte tout autant. En effet, une industrie de la sidérurgie multisite n’aura pas les mêmes besoins qu’une boulangerie monosite.

Les offres ciblées doivent elles aussi être adaptées aux ressources et à l’expertise internes de l’entreprise. Une offre de marché à prix fixe nécessite moins de connaissances qu’une offre de marché à prix indexée, mais elle peut être compétitive, si elle est bien calibrée. 

Mettre en place une veille de marché pour saisir les opportunités et négocier au bon moment

Toujours dans l’optique d’une stratégie énergétique réussie, il est essentiel de surveiller les bons indicateurs de marché. Il faut pouvoir être réactif afin de saisir les opportunités de marché au bon moment et de profiter d’une baisse ou d’un indice favorable.

Quels sont les facteurs qui peuvent influer sur le prix de l’électricité ?

  • Les prix sur les marchés Spot ou à terme.
  • Les fondamentaux qui façonnent les prix de l’électricité
  • La disponibilité du parc nucléaire
  • La météo
  • La conjoncture

Consulter des experts de l’électricité

En travaillant en étroite collaboration avec les courtiers du Lab’ des Énergies, vous élaborez et trouvez le contrat sur mesure. Vous êtes conseillé sur les bonnes stratégies d’achat et de gestion de votre énergie.

La mise en place de ce levier de performance demande une attention particulière parce qu’une fois la stratégie d'achat d'électricité mise en œuvre, il vous faut suivre régulièrement les performances, analyser les résultats par rapport aux prévisions, identifier les écarts et ajuster la stratégie en conséquence.

Cette approche permet de maintenir une flexibilité tout en optimisant continuellement les coûts énergétiques. En revanche, elle nécessite du temps et peut s’avérer complexe selon la stratégie adoptée.

En tant que courtier en électricité, le Lab’ des Énergies guide les professionnels dans cette démarche en mettant à leur disposition un référent énergie dédié à la stratégie d’achat d'électricité.

bannière commerciale
Recevez un rapport de marché hebdomadaire.

Abonnez-vous pour recevoir chaque semaine notre rapport de marché.