Comment est approvisionnée la part de fourniture de votre fournisseur d'électricité ?

Guillaume Bauza
Guillaume Bauza
Publié le
12/4/2024
Modifié le
12/4/2024
Temps de lecture : 3mn

Table des matières

pylône électrique

Depuis 2021, et la crise énergétique majeure que nous avons rencontrée, avec un prix de l’énergie démultiplié. En effet, on constate que la moyenne des cours du gaz a triplé en 2023 par rapport à 2022 pendant que celle de l’électricité quadruplait… Il est donc important de pouvoir identifier et de comprendre les différents facteurs qui participent à la construction des prix de l’électricité vendue par les fournisseurs d’énergie. 

Comment un fournisseur achète son électricité ?

Un fournisseur, s’il n’est pas lui-même producteur, doit s’approvisionner sur le marché de gros. Lorsqu’on achète de l’électricité sur les bourses européennes de l’énergie comme EEX (Europe de l’ouest), NordPool (pays nordiques) ou Omie (Espagne), il faut distinguer deux catégories de prix qui permettent in fine de calculer le prix du MWh :

  • Les prix “Spot” : il est établi au jour le jour en fonction de l’offre et de la demande, c’est-à-dire en fonction des besoins de consommation immédiats et des moyens de production disponible pour y répondre. Le prix est fixé aujourd’hui (J) pour toutes les heures de la journée du lendemain (J et J+1) sur le principe du merit order. C’est-à-dire que le coût du MWh sera égal au coût de production de la dernière centrale appelée (EnR, gaz, charbon, etc.) pour le produire

  • Les prix “Futures” : le coût est ici calculé selon des modèles statistiques et des anticipations de marché. Par nature, il est difficile d’anticiper les évènements qui feront évoluer les prix. En effet, il est impossible de prévoir l'embrasement d’une région ; de prévoir les températures sur un si long terme ou encore de devancer des maintenances sur les centrales nucléaires. L’acheteur doit donc anticiper au mieux grâce à des outils dédiés et à une analyse poussée de veille des marchés et de l’actualité.

Comment maîtriser les achats sur le marché de gros quand on est un fournisseur d’énergie ?

Le fournisseur doit anticiper et s’approvisionner en électricité en flux tendu pour répondre à la demande de ses clients. Il achète ce qui va être consommé en fonction des besoins prévisionnels de l’entreprise. Il acquerra des produits dits “liquides” auprès des traders, c’est-à-dire des produits échangeables sur le marché comme un produit annuel déterminé (ex : CAL 25). Concrètement, cela se traduit par l’achat d’une certaine quantité d’électricité qu’un producteur pourra mettre à disposition d’un consommateur par le biais de son fournisseur.

Pour le reste, le fournisseur s’en remet à des estimations de coûts. Elles sont basées sur la consommation prévisionnelle de l’entreprise et sur des statistiques, des coefficients et des algorithmes qui évoluent selon le profil des clients mais aussi en fonction des analyses du marché.

Définitions

  • Produit liquide : un produit dit “liquide” est un actif qui peut être tradé (acheté ou vendu) rapidement avec une perte minimale de sa valeur à tout moment pendant les heures de négociation du marché. Les produits “Spot” sont des produits liquides.

  • Produit illiquide : le contraire est un produit dit illiquide. Ce genre d’actif est généralement vendu moins cher que sa valeur réelle. Le prix des produits “Futures” de l’électricité (CAL n+1, 2, 3, etc.) reposent sur de nombreuses incertitudes et sont donc susceptibles de ne pas être revendus au prix d’achat. Ce sont donc des produits illiquides.


Quels sont les autres facteurs qui entrent en ligne de compte ?

Les prix payés par les consommateurs représentent les coûts supportés par les fournisseurs qui construisent leurs propres prix. Certains coûts comme ceux liés à l’approvisionnement en énergie sont cependant universels à tous les fournisseurs.

La partie invisible avec l’approvisionnement sur les marchés de gros est complétée par des blocs immuables comme le mécanisme de capacité ou les CEE. Un client pourra négocier son tarif uniquement sur la marge (rémunération) du fournisseur qui de son côté proposera un prix établi reposant sur les algorithmes élaborés par des datas scientists qui sont spécialisés dans les modèles statistiques et l’analyse de données.

Aussi, il y a des éléments liés à la politique propre de chaque fournisseur : le risk management en premier lieu, mais aussi les différentes "briques" : durée de validité de l'offre, appréciation du risque de décorrélation entre le profil de consommation provisionné et la consommation réelle, etc.

Les répercussions de l’Arenh dans le prix du kWh

Le coût de l’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique ou ARENH entre également en ligne de compte. En effet, si le volume demandé au guichet ARENH par les fournisseurs est supérieur à celui alloué par les pouvoirs publics, il faudra alors appliquer un surcoût tarifaire appelé “écrêtement” sur le prix final au prorata du portefeuille clients.

Ce surcoût s’explique par le fait que le fournisseur doit sourcer le delta de son électricité sur les marchés traditionnels à un prix bien moins compétitif.

La France avec son parc nucléaire est quelque peu décorrélée du marché traditionnel de l'électricité. Il existe même une prime de risque sur l’électricité française par rapport aux disponibilités qui peuvent être parfois aléatoires.

Comment choisir le meilleur contrat d’électricité ?

Le marché étant ultra sensible et difficilement prévisible du fait de sa grande volatilité, il est indispensable de prendre en considération l’accompagnement stratégique “client” de la part du fournisseur ou le cas échéant d’une ressource externe comme un courtier en énergie. La mise en place d’une stratégie d’achat permettra à l’entreprise de pouvoir anticiper les réactions du marché, d’agir en conséquence et de garder le contrôle sur ses dépenses.

Par exemple, il est préférable pour les gros volumes et les électro-intensifs de diversifier leurs approvisionnements mais aussi les offres. Une partie pourra être souscrite à prix fixe et une autre sur les prix “Spot” et “Futures” afin de gagner en visibilité comptable et de répondre aux besoins ponctuels.

S’appuyer sur une réelle expertise des marchés et de l’achat d’énergie

L’achat d’électrons impacte directement le coût des offres d’électricité souscrites par les professionnels. Il est donc important de comprendre le marché afin de souscrire le contrat qui sera le mieux calibré pour son entreprise. Il est judicieux et stratégique d’obtenir des conseils auprès d’experts du marché comme les courtiers en énergies.

Notre cabinet répond à toutes les demandes du secteur professionnel et vous accompagne dans l’élaboration de votre stratégie d’achat. Vous bénéficiez d’un accompagnement sur la tendance des marchés et d’une approche pédagogique afin de comprendre certaines subtilités des marchés de l’énergie.

Bannière commerciale
Recevez un rapport de marché hebdomadaire.

Abonnez-vous pour recevoir chaque semaine notre rapport de marché.